Actualités professionnelles

Retour des 10 èmes Assises de Sexologie organisées par la FF3S
« A quoi sert la sexologie ? »

A continuer à avoir le plaisir de se sentir vivant, malgré la maladie,
A espérer rendre l’autre heureux,
A se sentir libre d’aimer malgré la maladie,
A se connaître davantage,
A continuer à colorer sa relation du couple.

A reconstruire sa vie après un cancer,
A entendre les abus sexuels derrière le comportement violent des enfants,
A recommencer à espérer pour les femmes mutilées,
A recommencer à faire confiance pour les femmes violentées,
A trouver sa juste place dans son genre.

Du conseil à l’accompagnement, du soin à la thérapie, du traitement à la chirurgie réparatrice, nous étions nombreux à nous sentir concernés par la dimension sexuelle de la santé.
La dernière matinée a pris un accent politique, avec « L’engagement sexologique » quand il a été question de la violence faite aux femmes traditionnellement et surtout pendant les conflits trop nombreux de par le monde.
La réparation pose des questions éthiques autour des enjeux implicites de la pratique sexologique quelle qu’elle soit.

Dans nos pays, les lois fondamentales de l’OMS, l’UNESCO, les principes fondamentaux de la WAS et des autres sociétés savantes, arrivent à faire avancer la loi (France, Belgique…). La notion de santé sexuelle et la prise en charge par les professionnels de la santé, demandent une énergie militante pour que cette dimension soit prise en compte ici comme ailleurs.

Les Assises se sont terminées avec la présentation de la nouvelle présidente de la Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle : Rosa Carballeda, prête à la tâche qui lui incombe de faire évoluer la Fédération.